Mesure et démesure – Poucepour1

Mesure et démesure

“La nostalgie, toutes les mélancoliesLe réveil de l’Asie, Boulogne aux travestis”

-Michel Sardou

Pendant longtemps, j’ai cru que le carrefour des mondes se trouvait en Asie centrale, quelque part entre l’Europe et la Chine, mais pardonnez moi je ne connaissais pas la Malaisie. Située à l’extrême Sud-Est de l’Eurasie, la péninsule malaise dévoile un visage multiculturel unique au monde. Au cours du dernier millénaire, Chinois, Indiens et Musulmans se sont rassemblés sur cette étroite bande de terre, à peine plus grande que le Portugal, pour commercer et ériger un véritable État cosmopolite. Jamais dans l’histoire, des peuples aux cultures et aux mœurs si contrastées ne s’étaient retrouvés à vivre et à cohabiter ensemble sur un même territoire.

Ma première impression une fois en Malaisie est toutefois celle d’un retour dans le passé. En parcourant la ville de Kangar pour changer mes bahts thaïlandais en ringgit malais, je traverse en l’espace de 100 mètres d’un restaurant chinois à un temple indien, puis à une boucherie halal. Les écritures latines, tamoules, chinoises et arabiques se côtoient au même titre que les habitants, tous d’ethnie différente. Je me revois tendre mon pouce sur les routes turques, indiennes ou chinoises. À présent, ces trois univers se regroupent en un seul : la fédération malaise. Comme pour un dernier adieu au continent asiatique, ces trois cultures qui m’ont si bien accueilli m’adressent un dernier au revoir…

Au même titre qu’en Thaïlande, au Vietnam ou en Mongolie, l’autostop est très facile, à la grande différence que cette fois-ci, les locaux s’expriment tous dans un bon anglais. Quelle joie que de pouvoir converser aisément et de s’immerger concrètement dans la culture locale. L’heure est toujours au multiculturalisme ; lors de ma première journée de stop, j’ai été pris par un marchand de sari, un imam et ingénieur informatique d’origine chinoise.

Sur la route de Kuala Lumpur, je suis embarqué par John, un Malais ayant étudié au Royaume-Uni, conduisant fièrement sa nouvelle “Proton” électrique. Cette marque malaise produit de splendides SUV électriques avec toutes les options, n’ayant rien à envier aux constructeurs européens. Mon conducteur du jour prend alors plaisir à m’expliquer les récents progrès des compagnies malaisiennes, véritable reflet de ce boom que connaît l’Asie depuis une trentaine d’années…

 

L’une des plus grandes surprises de ce voyage a été la découverte de l’éveil de l’Asie. Avant de partir, je pensais que le monde développé se cantonnait à l’Europe, aux pays anglo-saxons, et à quelques exceptions telles que le Japon, Singapour, ou le Panama. Je savais que les habitants des dragons asiatiques avaient des niveaux de vie similaires aux nôtres, mais cela m’aparaissait marginal sur ce continent de 5 milliards d’individus. J’imaginai les Indiens, les Chinois, ou encore les Indonésiens comme mon père les avait connus dans sa jeunesse, des peuples du tiers monde dont l’objectif en se levant était simplement de remplir leur assiette du dîner.

En un an sur les routes, j’ai été émerveillé par les gratte-ciel de Bakou, l’opulence des quartiers d’affaires indiens, les voitures électriques luxueuses vietnamiennes, et les mégalopoles futuristes chinoises. La Thaïlande, la Malaisie, ou le Kazakhstan semblent sans doute bien plus prospères que certains pays d’Europe de l’Est ou des Balkans. La croissance économique de cette région du monde au cours des dernières décennies est sans doute comparable à celle de l’Occident pendant les trente glorieuses. Si la pauvreté subsiste, la misère a disparu, et le quotidien des Asiatiques évolue de plus en plus vers le nôtre, jonglant entre travail, loisirs, voyage, famille, etc.

Je ne m’attendais pas non plus à ce que l’Asie soit le continent de tous les extrêmes. La ville de Wuhan est plus peuplée que la Belgique, l’Indonésie s’étend sur 4000 km, (l’équivalent de la distance Atlantique-Oural), la Mongolie connaît une amplitude thermique de 80 degrés Celsius, l’Uttar Pradesh simple région indienne compte plus d’habitants que la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne réunies, et la seule île de Java regroupe plus de musulmans que tout le Maghreb.

Tous les huit ans, l’Inde double sa production électrique. En Indonésie, 20 km d’autoroutes à six voies sont construits chaque jour, tandis qu’en Chine, un nouveau milliardaire est célébré quotidiennement. En une génération, les Cambodgiens sont passés de la famine généralisée et de l’illettrisme à une nation touristique où chacun mange à sa faim. En 25 ans, les Thaïlandais ont troqué leur vélo pour des pick-up Toyota, tandis que les fils des nomades mongoles peuvent désormais partir étudier en Allemagne. Ou encore les vietnamiens, doublant leur exportation de produit électronique tous les 5 ans.

Je pourrais continuer longtemps cette longue énumération de faits et de chiffres, mais j’espère vous avoir donné un bel aperçu de ce qu’est l’Asie en 2024. Ces données peuvent donner le vertige, mais elles révèlent concrètement ce qu’est ce continent méconnu, oscillant entre mesure et démesure.

John prend la peine de me conduire directement devant les mythiques tours Petronas, et me voilà à Kuala Lumpur ! Tout de verre revêtues, mon mètre 87 est négligeable face aux 450 mètres de cette construction datant d’il y a 25 ans. Comment ne pas être ébloui par ces tours jumelles dépassant de 100 mètres la Tour Eiffel ? Comme un symbole, ce fleuron architectural vient surpasser les chefs-d’œuvre du vieux monde. C’est sans doute la face visible de l’iceberg en ce qui concerne le surclassement des nations asiatiques par rapport aux nôtres. Si ma grand-mère m’a souvent répété de finir mon assiette car un petit Chinois se ferait une joie de le faire, je crois qu’il faut à présent dire à nos enfants de bien faire leurs devoirs s’ils ne veulent pas voir les Malais, les Indiens, ou les Thaïlandais prendre leur travail.

4.7 3 votes
Note de l'article
Subscribe
Notify of
guest
6 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Hartmann

Ok Lucas,message reçu 5 sur 5.Je vais donc réactualisé auprès de mes petites filles cette petite phrase sur l’assiette à terminer.. 🤔😉
Profitez bien de ce voyage où chaque jour est une nouvelle découverte 😀

Florian

Arrivée en Azerbaïdjan il y peu, cette article arrive à point nommé ! Merci beaucoup, très concret, clair, conci et enrichissant 🙏

Bonicho

Très bel article sur ces pays méconnus

6
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x